Lutte contre le Covid-19 : L’Association pour l’éducation non-formelle et ses partenaires équipent le CHU-Yalgado Ouédraogo

0
111

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, l’Association pour l’éducation non-formelle (APENF) et ses partenaires ont remis, le mardi 16 décembre 2020, un lot de matériel et d’équipement au CHU- Yalgado Ouédraogo. Ces équipements sont destinés à améliorer les actions des agents de santé en cette période pandémique.

200 casaques chirurgicales, 300 masques, 300 visières et 300 gants. C’est la composition du don offert par l’Association pour l’éducation non-formelle (APENF) en collaboration avec l’ONG coréenne EWB (Educators Without Borders) au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. D’un coût estimé à environ 5 millions de FCFA, ce don a pour but de contribuer à améliorer le travail des agents de santé en cette période pandémique.

Selon Célestin Bationo, trésorier du bureau du Conseil d’administration de l’Association pour l’Education non-formelle (APENF), le présent don entre dans le cadre de leurs actions de distribution de fournitures et matériels de protection contre la maladie à Coronavirus. Des actions qui s’inscrivent en droite ligne des objectifs du projet Covid-19/EWB mise en œuvre par les deux structures (APENF et EWB) au Burkina Faso depuis août 2020. A en croire Abdoulaye Yonaba, coordinateur de ce projet, le but est de contribuer à la prévention à travers certaines actions de sensibilisation, de don de matériels de prévention pour participer à la lutte contre la maladie.

Vers l’établissement d’un partenariat formel

En 4 mois de mise à œuvre, le projet a touché 3 500 personnes dont 60% sont des femmes. Et c’est dans le volet appui aux structures médicales que s’inscrit l’action de ce 16 décembre. « Ce n’est pas un don de grande nature, mais il marque la bonne relation entre les deux pays, le Burkina et la Coopération de la Corée du Sud, ainsi que ses partenaires à savoir KOICA (Agence internationale de la Coopération en Corée du Sud), EWB et Raphaël International, la structure médicale qui accompagne le projet depuis la Corée du Sud », a souligné Abdoulaye Yonaba. L’APENF est la structure qui s’occupe de la mise en œuvre de ce projet au niveau du Burkina. En plus de plusieurs associations d’hommes et de femmes, 19 CSPS ont déjà bénéficié de l’accompagnement du projet.

Du côté du premier responsable de l’hôpital Yalgado, Constant Dahourou, ce don vient à point nommé pour renforcer les capacités de soin de son établissement. Destiné aux agents de santé, il a assuré que les équipements seront non seulement mis à leur disposition, mais ils seront utilisés à bon escient. « Comme vous le savez, Yalgado est très grand et ce n’est pas toujours sûr que l’on puisse avoir les moyens pour prendre tout le monde en charge. Et les partenaires qui viennent pour nous aider comme cette association, c’est vraiment une goutte d’eau qui vient aider notre calebasse à mieux se remplir » a-t-il déclaré pour montrer à quel point ce geste soulage l’hôpital. Toutefois il a souhaité que ce geste soit le début d’un partenariat formel entre le CHU-Yalgado Ouédraogo et l’APENF, pour une synergie d’actions. Partenariat auquel est favorable Célestin Bationo qui a indiqué que leurs actions s’étendront au fur et à mesure que la coopération se développera.


Lefaso.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici