Ministère de la Culture : Dr Elise ILBOUDO/THIOMBIANO installée en l’absence de Abdoul Karim SANGO

0
185

La série des installations de nouveau ministres du gouvernement DABIRE II continue. Ce midi c’est au CENASA qu’à eu lieu l’installation de la toute nouvelle ministre de la culture des arts et du tourisme Dr Elise ILBOUDO/THIOMBIANO. Cette passation de charge a eu lieu en l’absence du ministre sortant Abdoul Karim SANGO car celui a été testé positif à la COVID-19. 

Quelques minutes après la cérémonie, le ministre sortant poste ce message sur sa page Facebook lisez.

Mme la ministre, chère amie 
Mesdames et messieurs
Distingués invités
Je suis  attristé de ne pouvoir participer à cette cérémonie de passation de services entre celle que j’appelle affectueusement mon amie et moi. Hélas le sort a voulu qu’hier matin, parti pour juste un contrôle de routine pour la Covid-19, j’ai reçu à 19h les résultats indiquant que je suis positif. Le protocole sanitaire étant strict en la matière, je ne puis prendre part à notre belle cérémonie.
Au moment de quitter cette fonction, je  voudrais exprimer ma reconnaissance au Président  du Faso, et au premier ministre qui ont bien voulu me nommer à cette haute fonction de la République. J’ai aussi le devoir moral de reconnaissance au fondateur du PAREN, le professeur Laurent BADO qui dans le cadre de l’accord politique au sein de la majorité m’a proposé comme ministre aux autorités de nomination.
Pendant 3 ans, avec mes collaborateurs nous avons essayé de donner le meilleur de nous même pour cette tâche haut combien noble et  exaltante de servir l’État. Je ne voudrais pas porter de jugement sur mon action mais plutôt laisser le soin aux contemporains et à l’histoire de s’en charger. Mais comme j’ai eu déjà l’occasion de le dire, je n’ai été guidé que par le souci de l’intérêt général au cours de mon mandat. L’intérêt général c’est l’essence même de l’État. C’est lui qui est au fondement de l’existence d’un État. Et pour préserver cet intérêt général contre les intérêt personnels, ceux qui servent l’État doivent le servir avec passion et détermination au point d’être souvent incompris.
Ce fut souvent mon cas. Voilà pourquoi je voudrais du fond du cœur encore une fois présenter mes sincères excuses à toutes les personnes qui ont eu le sentiment d’avoir été blessées à travers mes mots, mes actes.
A tous les acteurs culturels et du tourisme, je voudrais dire merci pour la collaboration franche qu’il y a eu entre nous. Vous avez été éprouvés durement par les crises sécuritaires et sanitaires. Mais votre capacité de résilience force admiration. Je souhaite que des horizons meilleurs s’ouvrent à chaque catégorie d’acteur dans son domaine spécifique.
A mes collaborateurs, j’ai été dur avec vous. Mais sachez que je suis fier de votre contribution au dynamisme du secteur de la culture, des arts et du tourisme. Je sais à quel prix vous avez obtenu les résultats satisfaisants présentés lors du dernier CASEM. Au cours de ce CASEM, je vous avais déjà dit combien je vous admirais. A vous aussi, je demande pardon pour les manquements observés au cours de mes 3 ans. Merci pour les messages individuels que vous m’avez fait parvenir. Plein succès dans la suite de votre carrière. 
Pour ce qui me concerne, j’ai déjà pardonné à tous ceux qui m’ont offensé.
Mme la Ministre, chère amie, je suis heureux de savoir que c’est une brillante dame comme vous qui me succédez. L’ histoire étant un élément central de la culture, j’ai foi que vous conduirez vers de meilleurs horizons les missions du ministère avec une attention particulière pour le tourisme.
Je vous souhaite plein succès et vous réaffirme ma disponibilité à partager ma petite expérience.

Abdoul Karim SANGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici