Nouveau Système de Facturation de l’ONEA : L’innovation dans la Médiocrité ?

1
573

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a été créé par décret n°85/387/CNR/PRES/EAU du 28 juillet 1985 sous la forme d’un Établissement public de l’État à caractère industriel et commercial (EPIC). Il sera transformé en société d’État le 02 novembre 1994 (décret N°94-391/PRES/MICM/EAU). Depuis des décennies, l’ONEA malgré quelques difficultés rencontrées,   fourni l’eau potable à des millions de burkinabè à travers son réseau de desserte.

Quelques semaines après le début de la pandémie à COVID-19 au Burkina Faso, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a entrepris de nouvelles démarches de facturation de l’eau à ses consommateurs. Selon un communiqué de la structure, « Le principe de ce nouveau système consiste à relever l’index du compteur une fois tous les deux mois. Une facture intermédiaire du mois non relevée est calculée et éditée sur la base de la consommation moyenne du client. A chaque passage du releveur, le client recevra deux factures mensuelles avec des dates limites de paiement différentes »

Cette méthode fait des mécontents chez les consommateurs. Ils sont nombreux à se plaindre de recevoir des sommes faramineuses à payer.

Lors du conseil de ministres du mercredi 23 décembre 2020, la question a été évoquée et même des ministres ont affirmé être aussi victime de cette injustice liée à la nouvelle facturation.

« Il ne faut pas oublier que les ministres sont aussi des consommateurs d’eau. Beaucoup de ministres ont exprimé des situations où ils étaient à des consommations de 20 000 ou 25 000 FCFA et on leur a dit de payer 75  000 à 200 000 FCFA du jour au lendemain. Donc il y a un problème. Je dois dire personnellement, j’ai exprimé, par exemple, le fait que je ne comprends pas comment on pouvait calculer la consommation sur des moyennes» Témoignage de Rémis Fulgance Dandjinou,  ministre de la communication, porte-parole du gouvernement après le conseil des ministres de 23 décembre 2020.

Le gouvernement a reconnu donc qu’il y’a une injustice dans ce nouveau système de facturation et avait en son temps donné directives à savoir:

-Premièrement, puisqu’il y a des factures qui sont en train d’arriver (certains reçoivent trois ou quatre factures), que sur ces factures-là, il ne soit pas question de prélever la moindre pénalité que ce soit.

– Deuxièmement, que l’on regarde le système (de facturation), et que s’il y a nécessité de revenir sur le système, que l’on y revienne afin qu’il n’y ait pas d’éléments qui puissent brimer les gens.

Mais jusqu’à présent, rien de concret n’est fait, les citoyens continuent de recevoir des factures avec des indexes et des montants imaginaires. Et pire l’ONEA continue de faire une communication médiatique sur ce nouveau système de facturation en expliquant comment les relevés des indexes sont fait.

Quand vous vous rendez dans une agence ONEA pour des réclamations, vos factures sont scannées, des fois récupérées et on vous donne toujours un rendez-vous de deux semaines minimum.

Les consommateurs sont tous unanimes qu’il y a un problème sur la facturation, le gouvernement burkinabè reconnait qu’il ya une injustice liée au nouveau système de facturation de l’ONEA.

Seul l’ONEA semble ne pas voir les choses du même œil et tente de donner des explications difficiles à comprendre, or en réalité si leur service des recettes faisait un bilan à mi-parcours  de l’application de la nouvelle facturation, il arrivera sans doute à une conclusion qui pourrait être la suivante: « Baisse de recettes ». Parce que depuis l’application de la nouvelle facturation les clients sont alignés chaque ouvrable devant les agences ONEA, pas pour payer les factures,  mais pour des réclamations des factures.

Cette innovation a  t-elle apporté une plus valu à la qualité des services de l’ONEA?                

Quels avantages cette innovation offre t-elle aux consommateurs?

 

L’eau c’est la vie, l’ONEA est fortement interpellé!

 

L Joël SOME

Ouest Actu

 

 

 

 

.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici