LA POLITIQUE EN AFRIQUE : Cas du Burkina Faso, Analyse du sociologue DA Sié de Bindouté

1
310
La neo-conception du pouvoir que l’Afrique a hérité de la colonisation a fait des hommes politiques des gens sans grandeur d’âme. C’est se qui justifie le fait que  l’Occident nous manque du respect. On sait trop du pouvoir. On exagère même.
Cette image montre le Président  KABORE et son Premier Ministre DABIRE à la cérémonie du centenaire des Assemblées de Dieu au Burkina Faso. Je me pose beaucoup de questions.
Le premier ministre était il vraiment dans le programme pour assister à cette cérémonie?
Si oui , pourquoi une telle grosse chaise pour le Président et laissé son Premier ministre assis à coté de lui comme le reste de la salle.
D’habitude, quand ces deux autorités se déplacent le protocole transporte leur chaise. Les organisateurs n’ont ils pas voulu de ce protocole?  Si non pourquoi ne pas mettre tout le monde au même pied d’égalité dans la maison de Dieu?  Ou bien les deux personnalités n’étaient pas au programme ?
Ou peut être c’est pour sauver la face après leur  apparition surprise que les organisateurs ont vite trouvé cette chaise pour le président?
Mon propos n’est pas de dire que le Premier Ministre n’a pas été respecté. Ce n’est pas non plus pour défendre l’image du Premier Ministre. Je veux tout simplement dire que nous devons soigner notre image pour que le reste du monde nous respecte. Où est Notre dignité ? Un Premier Ministre ne doit pas se ranger de cette manière aux côtés du Président. Cette photo vaut une paparazzi. On doit s’accorder du respect.
Par ailleurs, les autorités doivent savoir que dans  un pays où l’État est solide, ce n’est pas à toutes les cérémonies qu’on doit avoir la présence du Président et du Premier ministre. Le contexte sécuritaire du pays ne permet pas un tel regroupement des plus hautes autorités.
Da Sié De Bindouté

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici