Insécurité : A Ouagadougou, la police met aux arrêts trois présumés délinquants qui enrôlaient également des jeunes pour les terroristes

0
85

Dans sa lutte contre l’insécurité en général et la criminalité urbaine en particulier, le commissariat de police de l’arrondissement de Boulmiougou a mis hors d’état de nuire un réseau de délinquants qui dépouillait les citoyens. Bien organisés et spécialisés dans les vols à main armée et le cambriolage des domiciles, ces délinquants ont été présentés ce mardi 25 mai 2021 à la presse.

Suite à plusieurs plaintes enregistrées contre des inconnus pour des faits d’agression, de vols à main armée entrainant parfois mort d’Hommes, les services de police de l’arrondissement de Boulmiougou ont ouvert une enquête. Ainsi après plusieurs mois d’investigation, la police a pu procéder à l’interpellation tour à tour des nommés Abass Ilboudo dit Fulpé, 24 ans (chef de gang), Amed Yamba dit Aladji, 19 ans et Ismaël Sidibé dit Bambino, 20 ans.

Ainsi, armés de leur fusil kalachnikov et d’un pistolet automatique, de couteau, d’arrache-clous et portant parfois des cagoules, les trois présumés malfaiteurs procédaient à la reconnaissance des domiciles de leurs victimes pour savoir à quel moment attaquer. Ils s’introduisaient de ce fait, soit par effraction ou par escalade, après avoir bien défini le rôle que jouerait chacun. Selon le commissaire de police Issoufou Dianda, par ce mode opératoire le groupe a opéré dans les quartiers de Bonam, Pissy, Cissin et Sondogo.

Ainsi dans le quartier Pissy, le 2 février 2021, ils ont dérobé chez Awa Traoré la somme de six millions de F CFA et un vélomoteur de marque Yamaha force X. A Bonam, c’est le domicile d’Arouna Dia qui sera visité le 8 avril 2021 avec le vol d’un téléphone portable suivi de la mort du vigile Yabré Nikiéma. Dans le quartier Sondogo, c’est le domicile de Lancina Diawara qui a été attaqué. Si rien n’a été emporté, le vigile a été retrouvé ligoté selon le commissaire de police Issoufou Dianda. Au quartier Cissin, ce sont plusieurs boutiques Mobile money qui ont fait les frais de leurs actions, dira le commissaire Dianda.

Des jeunes recrutés et livrés aux groupes armées terroristes

Après toutes ces différentes attaques et plaintes qui ont motivé les investigations de ses services, le commissaire Dianda relèvera qu’après l’arrestation du trio, le matériel saisi se compose d’un fusil kalachnikov avec son chargeur garni de vingt-sept (27) munitions, un (01) pistolet automatique de calibre 7,62 mm plus un (01) chargeur garni de six (06) munitions, trois (03) vélomoteurs dont deux (02) de marque Yamaha modèle Sirius et un (01) de marque Yamaha modèle Force X, et des arrache-clous.

Les trois présumés délinquants et leurs butins

Outre ce matériel récupéré, le commissaire de police Issoufou Dianda précisera que le groupe par l’intermédiaire de son chef, Abass Ilboudo, a à son actif une dizaine de jeunes garçons recrutés et livrés aux groupes armées terroristes au Nord-Mali précisément dans la ville de Kidal.

La police nationale saisit l’occasion pour saluer la franche collaboration de la population qui a permis l’atteinte de ces résultats. Elle l’invite à toujours dénoncer tout cas suspect aux numéros verts 17 ; 16 ou 1010, conclura le commissaire Dianda.

Lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici