Célébration de la Journée de l’Enfant Africain : la province de la Bougouriba a tenu sa promesse.

0
101
La direction provinciale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire de la Bougouriba en partenariat avec PLAN Burkina Bureau de Gaoua a commémoré la 31e journée de l’enfant africaine ce mercredi 16 juin 2021. Cette célébration a été placée sous la Présidence du Haut Commissaire de la province a connu la présence de nombreux enfants venus témoigner de l’événement.
Placée sous le thème « Trente ans de mise en œuvre de la charte africaine des droits et du bien être de l’enfant au Burkina Faso : défis et perspectives », cette journée a pour but de contribuer à la promotion des droits et devoirs de l’enfant dans la province de la Bougouriba et de consolider les capacités opérationnelles des réseaux de protection de l’Enfance dans la province. Selon le Haut Commissaire de la Bougouriba, Monsieur Raphaël Zoungrana, le bilan de la mise en œuvre des actions de protection des enfants est satisfaisant. En effet, beaucoup d’enfants en situation de rue ont rejoint des écoles et d’autres des centres de formation au niveau de l’ANPE de Diébougou. Il ajoute que les autorités de la province ont œuvré au retrait des enfants au niveau des sites d’or. Aussi certains enfants ont bénéficié de l’accompagnement de certaines ONG comme Save the Children à travers le payement de leurs études. Le Haut Commissaire a terminé ses propos en remerciant tous les partenaires techniques et financiers qui n’ont ménagé aucun effort pour la tenue de cette journée.
Pour sa part ,le Directeur provincial de la solidarité nationale de la bougouriba Monsieur Salfo KARANGA s’est réjoui de cette journée. Selon lui, beaucoup d’efforts sont faits et restent encore à faire.  » Nous avons  installé trois parlements d’enfants  dans trois communes de la province, cela a permis aux enfants d’éviter les déplacements au niveau central pour les différentes activités qui sont maintenant décentralisées » a-t-il laisser entendre. Il a poursuivi en notant que plus d’une dizaines de femmes vulnérables ont bénéficié d’un soutien sous forme d’Activités génératrices de revenus (AGR). Cela leur permet de subvenir aux besoins de leurs enfants. En terme de perspectives, le Directeur Provincial promet de renforcer la sensibilisation au respect des droits et devoirs des enfants, par la mise en place des structures parlementaires des enfants. Pour clore ses propos, il a invité les uns et les autres à suivre les enfants, eux qui sont les bâtisseurs de demain et à dénoncer toute maltraitance d’enfants dans nos différentes contrées.
Quant à la secrétaire générale du parlement des enfants Rahinatou SANFO, c’est le moment pour elle de rappeler qu’autant que l’enfant réclame ses droits, il doit aussi reconnaître ses devoirs.  Elle a demandé à chaque enfant d’être un modèle pour la société d’aujourd’hui et de demain. Cette journée s’est terminée par un repas communautaire et des jeux de société.
Tchiroubathian Dabiré Diébougou.

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici