Coopération : Six nouveaux diplomates accrédités au Burkina Faso

0
78

La diplomatie burkinabè fait peau neuve. Pour preuve, le président du Faso, Roch Kaboré, a reçu, ce mardi 6 juillet 2021 au palais de Kosyam, les lettres de créances de nouveaux ambassadeurs notamment de la Turquie, du Nigeria, de l’Arabie saoudite, de la Mauritanie, de l’Indonésie et de l’Espagne.

Ils sont au total six nouveaux ambassadeurs, dont deux femmes et quatre hommes, à avoir foulé le tapis rouge du palais présidentiel burkinabè ce 6 juillet pour présenter leurs lettres de créances au président Roch Kaboré. La première à ouvrir ce ballet diplomatique est son excellence Misitura Abdulraheem du Nigeria. Une diplomate de fonction née en 1968, qui a déjà occupé de hautes fonctions tant au Nigeria qu’à l’international. Il s’agit des représentations diplomatiques de son pays notamment en Côte d’Ivoire, en Argentine, en Angleterre et en Hongrie.

La deuxième de cette liste des nouveaux diplomates nommés au Burkina est l’ambassadrice de la Turquie, son excellence Nilgun Erdem. Cette Turque, née en 1966, est mariée et mère de deux enfants. C’est une habituée de la diplomatie car elle a déjà occupé des postes de missions diplomatiques à Rotterdam, Sofia et Rabat avec plusieurs autres expériences. Elle a aussi été ambassadrice de son pays à Dakar au Sénégal et représentante de la Turquie au conseil de l’Europe.

Du côté de l’Arabie saoudite, le nouvel ambassadeur accrédité auprès du Burkina Faso est Fahad Bin Abduralman. Son excellence Abduralman est né en 1981 et il est aussi diplomate de carrière et diplômé des relations internationales de l’école de diplomatie et de relations internationales de Genève, en Suisse. En plus de ce diplôme, il est titulaire d’un bachelor en sciences politiques. Pour le plus jeune des nouveaux diplomates accueillis au pays des hommes intègres, le Burkina Faso n’est pas nouveau pour lui. Car il a déjà occupé les postes de chef de mission adjoint de la section consulaire au Burkina Faso.

Pour le pays frère du G5 Sahel à savoir la Mauritanie, c’est son excellence Ahmed Ahmedou qui est accrédité auprès du Burkina Faso avec pour résidence Bamako où il est également l’ambassadeur de son pays. Titulaire d’une licence et d’une maitrise en sciences et techniques, il est marié et père de quatre enfants. L’homme a été successivement ministre des Pêches et de l’Economie maritime et ministre du Développement rural et de l’Environnement ainsi que ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports, en charge de la Francophonie dans son pays.

Quant à l’Indonésie, c’est son excellence Usra Hendra Harahap qui est accueilli au Burkina Faso pour gérer la diplomatie entre son pays et le pays des hommes intègres. Ce diplomate né en 1959 est titulaire d’un doctorat en sciences politiques et d’un master en sciences. Le nouvel ambassadeur de l’Indonésie au Burkina a été un haut-fonctionnaire des forces armées indonésiennes et conseiller auprès du chef d’état-major de l’armée de l’air, et vice-recteur de l’Université d’Indonésie de défense.

Le sixième et dernier ambassadeur reçu par le président du Faso, au cours de cette matinée, est l’ambassadeur du royaume d’Espagne, son excellence Hornero Gomez. Un habitué du terrain diplomatique né en 1968, car il a été affecté successivement dans les ambassades de son pays notamment à Malabo, au Seoul, à Washington et au Caracas. Le diplomate a occupé aussi les fonctions de chef de l’unité de division des affaires stratégiques et de la sécurité au secrétariat général de la politique au ministère de la défense de son pays.


Lefaso.net

Crédit photo : Présidence du Faso

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici