Burkina Faso : L’Opposition non-Affiliée rejette la CENI et le dialogue politique dans leur format actuel

0
57

Le dialogue politique national est exclusif, de même que la Commission électorale nationale indépendante (CENI), estime l’Opposition non-Affiliée (ONA), rejetant ainsi, à travers une conférence de presse organisée ce jeudi 15 juillet 2021 à Ouagadougou, ces deux cadres.

Selon le porte-parole de l’organisation, le constitutionnaliste Pr Abdoulaye Soma, l’opposition politique burkinabé s’organise aujourd’hui en deux camps : le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) et l’ONA, et cela ne devra déranger personne, sauf ceux qui veulent torpiller les choses.

De ce fait, poursuit-il, le CFOP-BF se devrait de consulter l’ONA dans la constitution de la délégation de l’opposition au dialogue politique national et dans la désignation des membres de la CENI. « L’ONA rejette donc le dialogue politique dans son format actuel, tout comme la CENI », signent les conférenciers.

La conférence a été animée par Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (milieu) avec à sa droite, le président du Front patriotique pour le Renouveau (FPR), Dr Aristide Ouédraogo et de l’autre côté, le président de l’Alliance des génrations pour la Renaissance (AGR), Adama Doulkom.

Les responsables de cette organisation, qui compterait une dizaine de partis membres actifs, se réclamant comme tels, et une centaine de partis et formations politiques membres de fait, promettent des actions pour mettre fin aux vélléités de violation des lois.

« On ne peut pas gérer la République comme on gère un club privé », ont-ils martelé au cours de cette sortie qui a également abordé la question de la mal gouvernance et la préoccupation foncière.

lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici