Culture : Le Peuple DAGARA, un peuple de Généticiens !

0
126
Fait N°1 : Savez-vous pourquoi les Dagara considèrent-ils l’oncle maternel comme un frère ?

Il est bien connu en génétique que tous les gènes qui gouvernent notre être ne se trouvent pas uniquement dans le noyau cellulaire. Il y’a une partie non négligeable de nos gènes comportementaux qui sont situés sur

Dr Tobdem Gaston Dabire

les mitochondries (ADN mitochondrial). C’est ce qui est parfois appelé Hérédité maternelle. Ces mitochondries étant des inclusions cellulaires ne sont transmises  que par la mère (via l’ovule) puisqu’au moment de la fécondation, le spermatozoïde avec l’action de l’acrosome ne fait entrer que son noyau. Le reste des inclusions cellulaires dont les mitochondries situées à la base de la queue, restent donc dehors. En conséquence, l’enfant n’hérite pas les mitochondries de son père. Dans ces conditions, l’oncle maternel et la mère ayant les mêmes mitochondries, alors l’enfant et son oncle maternel portent également le même ADN mitochondrial donc la même information génétique. Ce qui n’est pas le cas entre l’enfant et son père. En plus la mère et l’oncle maternel ont un degré de parenté très élevé (parce qu’étant issus de même parents), il s’en suit que le degré de parenté entre l’enfant et son oncle maternel devient très élevé et presqu’identique avec les autres frères. Génétiquement parlant donc, l’oncle maternel et les frères sont identiques. L’oncle maternel est donc un frère !!

Fait N° 2 : Le grand-père et le petits fils sont frères chez les Dagara.
En effet pour un gène donné présent chez le grand père, la probabilité qu’il le transmette au père est de 0,5. La probabilité pour que ce gène aussi soit transmis du père à l’enfant est de 0,5. Donc la probabilité que l’enfant et son grand père porte le même gène est de 0,5 X 0,5 (loi des probabilités) : 0,25. Chez les frères, la probabilité qu’ils portent ce même gène du grand père est qu’il faut à la fois que le père le transmette à l’enfant (0,5) et à l’autre frère (0,5). Soit une probabilité totale de 0,5 x 0,5 (0,25). Finalement pour un gène donné, le degré de parenté avec le grand père est identique à celui avec les autres frères. Alors dans ces considérations, le grand père et le petit fils sont des frères !!!!!!.
Fait N° 3 : Ah !!!!!!!!!!!!!! on m’appelle donc à la semaine  prochaine pour ANTHROPOLOGIE DAGARA
Par Dr Tobdem Gaston Dabire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici