Home EDUCATION TOGO: De nouveaux critères pour les centres d’examens

TOGO: De nouveaux critères pour les centres d’examens

56
0

Au Togo, de nouveaux critères définissent désormais la création des centres d’examens, de correction et des épreuves orales scolaires. Dodzi Kokoroko a pris un arrêté lundi dans ce sens prenant en compte le nombre de candidats et la distance à parcourir par ceux-ci. Ainsi, il est prévu, à titre exceptionnel, des centres d’épreuves orales de proximité.

L’arrêté est signé par le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique. Selon Prof Dodzi Komla Kokoroko, le nombre total de candidats pouvant être inscrits dans un établissement scolaire à un seul groupe pédagogique faisant office de centre d’examen du CEPD, ne peut excéder 250.

Ce nombre ne peut excéder 500 candidats que lorsque l’établissement scolaire faisant office de centre d’examen comprend deux groupes scolaires.

Pour la création des centres d’examen du BEPC et du BAC 1, c’est la distance qui sépare l’école du candidat à son centre qui est prise en compte.

« La distance à parcourir par le candidat le plus éloigné du centre d’examen ne peut lui excéder huit (8) kilomètres. On peut procéder à la délocalisation du centre d’examen lorsque des obstacles naturels tels que les cours d’eau, les reliefs escarpés ou des contraintes physiques notamment les inondations, la dégradation des voies d’accès rendent difficile l’accès audit centre », précise l’arrêté.

A la lecture du même arrêté, un centre annexe peut être créé si l’établissement scolaire devant servir de centre d’examen annexe est situé à proximité du centre d’examen principal. Il est également autorisé si le nombre de candidats à installer est trop faible pour que soit créé un nouveau centre d’examen ou si les contraintes telles que la distance, les obstacles naturels, rendent difficiles la création d’un nouveau centre d’examen.

Par ailleurs, les nouvelles dispositions soulignent qu’un centre de correction ne peut comporter plus de quatre (4) jurys d’examen.

Eric K.

Previous articleLe Gouvernement burkinabè réitère la décision du retrait sans délai de la CEDEAO
Next articleKenya: La BAD adopte un nouveau plan quinquennal en vue de la croissance

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here