Home Politique Côte d’ivoire: En quel sens les boissons Vody font-elles des ravages ?

Côte d’ivoire: En quel sens les boissons Vody font-elles des ravages ?

200
0

Une boisson peut faire des ravages d’un point de vue commercial parce qu’elle se vend bien. La bonne affaire peut être sujette à la qualité de la boisson qui ravit un grand nombre de consommateur. Mais si le terme « ravage » se prête à une mauvaise intention, il y a matière à comprendre.

Des publications relèvent que « Vody Energy » malgré son interdiction, fait le bonheur des élèves qui la consomment discrètement.

Comme nous l’avions déjà écrit sur le sujet, l’interdiction de cette boisson par les autorités ivoiriennes, est une propagande voilée pour le produit.

Beaucoup de spécialiste de la consommation, vous diront que sur ce plan, politique et commerce ne font pas bon ménage.

La preuve, malgré toutes les critiques et les actions entreprises sur les marchés, « Vody Energy » voit ses ventes s’augmenter à nouveau.

A toute interdiction de vente d’un produit de consommation dans un pays, il faut s’attendre à ce que les marchés noires prennent le relais et se frottent les mains.

Les producteurs de « Vody Energy » ne vont surtout pas se dérober d’une telle aubine pour relancer les affaires après la saisie de ses stocks.

A propos du récit sur l’adolescent Brice N’Goran, décédé en 2020 après avoir consommé quinze canettes de cette boisson pour faire face à un chagrin d’amour, il tient d’un scénario de fiction.

Aucune preuve n’ayant étayé cette révélation, elle serait juste créée pour nourrir la controverse.

Dans un cadre plus logique, toute boisson énergisante ou alcoolisée est réputée dangereuse après une consommation abusive.

Cela n’est pas l’apanage de la boisson « vody Energy  » seule mais de toute boisson du même type. Il est donc logique qu’après la consommation de 15 cannettes de ce boisson, l’individu trépasse.

Les organisations et associations doivent de leur côté mieux orienter leur sensibilisation de manière à ne pas aller dans le sens de l’interdiction mais plutôt au respect d’une consommation modérée.

Elles peuvent mettre en place un système pour limiter la vente aux mineurs par exemple.

En tout cas, les producteurs de « Vody Energy » mènent périodiquement des opérations d’analyses qualitatives de la boisson dont les documents sont à la connaissance des autorités.

Pourtant, ils continuent d’appeler à consommer  » Vody Energy » avec modération.

Eric KPONSOU

Previous articleTOGO: L’ambassadeur du Nigeria en fin de mission, reçu par la Cheffe du gouvernement
Next articleTogo : Général Abalo Kadangha comparait devant le tribunal militaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here