Home Sport Burkina/1ère édition du Marathon international de la Tanjiaama à Gourma: 500 athlètes...

Burkina/1ère édition du Marathon international de la Tanjiaama à Gourma: 500 athlètes attendus

134
0

Le comité d’organisation du Marathon international de la Tanjiaama (MIT) a annoncé samedi 11 novembre à Fada N’Gourma, au cours d’une conférence de presse, que 500 athlètes sont attendus à la compétition qui démarre le 9 décembre.

La première édition du Marathon est prévue pour le samedi 09 décembre 2023 à la place des martyrs de Fada N’Gourma. Le cercle Tin IN FIL qui est une association d’engagement socio-économique et de développement est le promoteur de ce marathon.

« Pour la 1ère édition, nous avons retenu l’option semi-marathon afin d’acquérir l’expérience nécessaire pour l’organisation du marathon dans les prochaines années », a laissé entendre le président du cercle TIN FIL, Dr. Lamoudia Thiombiano, ajoutant que « pour cette compétition qui est un rendez-vous international, environs 500 coureurs sont attendus sur une distance de 21,010 km à l’intérieur de la ville de Fada N’Gourma ».

Les moins de 18 ans feront la compétition sur une distance de 5 km. Ce semi-marathon connaîtra aussi la participation de plusieurs athlètes des pays voisins comme le Benin, le Ghana, le Togo et d’autres pays de la sous-région, ont annoncé les organisateurs.

« Par ce marathon, nous voulons montrer aux yeux du monde le courage, la résilience et la détermination de la population du Gulmu », a déclaré Dr. Lamoudia Thiombiano.

Une centaine de prix seront décernés aux lauréats et le vainqueur, en plus du trophée, recevra une somme d’un million (1 000 000) francs CFA et cinq cents mille (5 00 000) francs pour la première des dames, a indiqué le président du comité d’organisation.

A propos des perspectives pour ces compétiteurs évoquées par la presse, le président du cercle Tin Fil a confié que par cette compétition, ils veulent faire voir la dimension économique du marathon à la jeunesse. Aussi, cette compétition va favoriser un échange d’expérience entre professionnels et amateurs, chose que la jeunesse pourrait en profiter, a ajouté Dr Lamoudi.

Eric K.

Previous articleMondial 2026: La Fecofa espère du recours contre le Soudan
Next articleFestival International du Film de Marrakech: Le palmarès de la 6ème édition déjà dans les souvenirs

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here