Home Politique Burkina-Faso: Les acteurs du secteur aéronautique de l’AES réunis à Bobo-Dioulasso

Burkina-Faso: Les acteurs du secteur aéronautique de l’AES réunis à Bobo-Dioulasso

139
0

A Bobo-Dioulasso sur l’esplanade de l’aéroport International, s’est ouvert jeudi 22 février les travaux de la première journée de l’aviation civile. C’est le Premier ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de la première édition des Journées de l’aviation civile (JDAC) dans l’espace de l’Alliance des Etats du Sahel (AES).

Lors de la rencontre dont le thème de la première journée de l’aviation civile est« Développement durable de l’aviation civile dans l’espace de l’AES dans un contexte de résilience: défis et perspectives », le directeur général de l’agence nationale de l’aviation civile (ANAC-BF) Daouda Abdoul Aziz W.A Amoussa, a rassuré les participants que le transport aérien est sans conteste une source potentielle de croissance économique, notamment pour les États sans littoral.

De plus, Daouda Abdoul Aziz W.A Amoussa a souhaité que la Fédération des compétences repense le développement durable de l’aviation civile. Aussi, il reste convaincu qu’à l’issue des échanges autour des thèmes et sous – thèmes proposés en réflexion, les jalons de la mise en œuvre de projets communs pour une aviation civile compétitive et pérenne seront posés.

Pour le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la Sécurité routière du Burkina Faso, Roland Somda, la rencontre traduit la volonté des plus hautes autorités des trois États du Sahel, de donner au transport aérien une autre dimension, un rôle central et stratégique au regard des défis et des enjeux de l’heure.

« En mutualisant les idées et les propositions de solution, les administrations de l’aviation civile de nos trois États entendent conjuguer leurs efforts, afin de donner une réponse appropriée aux aspirations légitimes de nos populations » a-t-il signifié avant et de rappeler que l’aviation civile est un catalyseur majeur du développement régional, offrant des avantages économiques, sociaux et culturels significatifs pour une grande région comme l’AES.

Invitant les acteurs, les professionnels et les partenaires du transport aérien à développer des politiques endogènes concourant à renforcer la promotion de l’aviation civile, du tourisme et le développement d’une politique incitative des vols domestiques et enfin, la connexion des aérodromes avec le tissu urbain, le ministre des Transports pense encore que les résolutions et recommandations issues de cette journée permettront de trouver les réponses appropriées à court, moyen et long terme.

Eric K.

Previous articleLa Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a remit son rapport d’activités 2022
Next articleUne sonde américaine sur la Lune, une première pour une entreprise privée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here