Home HISTOIRE En 1492, Christophe Colomb a « découvert » l’Amérique

En 1492, Christophe Colomb a « découvert » l’Amérique

113
0

Christophe Colomb, né en 1451 sur le territoire de la république de Gênes et mort le 20 mai 1506 à Valladolid, est un navigateur génois au service des Rois catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Espagne. Il est devenu célèbre en 1492 lorsque cherchant à atteindre les côtes asiatiques, il se retrouve sur les côtes du Bahamas.

La date est restée gravée dans les annales scolaires, qu’au 12 octobre 1492, Christophe Colomb a découvert l’Amérique. Mais en réalité l’explorateur génois croyant avoir accosté au Japon actuel, s’est en fait retrouvé sur une île des Bahamas qu’il nomme « San Salvador » ce qui signifie « Saint Sauveur ».

L’explorateur selon la carte de navigation, devait passait par l’Ouest entre l’Europe et le Continent asiatique, baptisée « la route des Indes ».

« Christophe Colomb base son itinéraire sur une erreur de calcul, explique Virginie Adane, maîtresse de conférences en histoire moderne à l’Université de Nantes et spécialiste de l’Amérique coloniale. En cherchant à trouver une nouvelle route pour commercer avec “les Indes”, c’est-à-dire l’Asie, il voit à la baisse la distance qui sépare le continent asiatique et l’Europe. C’est cet itinéraire qu’il vend à la reine d’Espagne, Isabelle de Castille. » 

L’enjeu, alors, est énorme. En cette fin de XVème siècle, les voyages d’exploration se multiplient dans le monde entier, financés par les empires européens en quête de nouvelles routes commerciales.

De premiers itinéraires d’exploration sont alors entrepris vers le Sud, en contournant l’Afrique, puis vers l’Ouest à travers l’Atlantique.

En 1493, il revient en Europe en pleine gloire, les cales remplies de denrées et d’autochtones rapportés des « Indes ». Faisant miroiter aux souverains espagnols les richesses du littoral américain, il se fait financer un deuxième voyage, de 1493 à 1496. S’ensuivront une troisième, puis une quatrième expédition, jusqu’en 1504.

Il mourra deux ans plus tard à Valladolid, vraisemblablement sans savoir qu’il avait découvert par par un heureux hasard, un nouveau continent.

Eric

Previous articleTchad: Boom des opérateurs de jeux en ligne
Next articleIran : Cristiano Ronaldo risque 100 coups de fouet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here