Home Politique Rwanda : Le traité migratoire Kigali-Londres désormais

Rwanda : Le traité migratoire Kigali-Londres désormais

198
0

Le gouvernement britannique est sur le point d’expulser vers le Rwanda les demandeurs d’asile et les réfugiés rwandais actuellement établis au Royaume-Uni au nom d’un nouveau traité migratoire  » controversé « . L’annonce a été rendue publique après que la Cour suprême du Royaume-Uni ait rejeté mercredi le plan gouvernemental.

Cette décision représente un revers majeur pour le premier ministre britannique, Rishi Sunak.

Un panel de cinq juges de la plus haute juridiction du Royaume-Uni s’est rangé à l’unanimité à l’avis des juges de la Cour d’appel, selon lesquels cette politique était incompatible avec les obligations de la Grande-Bretagne en vertu des traités internationaux.

Le Premier ministre britannique a réagi à l’arrêt sur X (anciennement Twitter), en déclarant que son engagement « à arrêter les bateaux est inébranlable (…) le gouvernement a travaillé sur un nouveau traité avec le Rwanda, et nous le finaliserons à la lumière de l’arrêt rendu aujourd’hui ».

La décision de la Cour suprême du Royaume-Uni se fonde sur l’affirmation selon laquelle il existe « des motifs substantiels de croire que les demandeurs d’asile seraient confrontés à un risque réel de mauvais traitement en raison de leur refoulement vers leur pays d’origine s’ils étaient renvoyés au Rwanda ».

Réagissant à cette décision, Yolande Makolo, porte-parole du gouvernement rwandais, a indiqué que Kigali et Londres travaillaient ensemble pour assurer l’intégration des demandeurs d’asile relocalisés dans la société rwandaise.

En ce qui concerne le partenariat de migration et du développement économique avec Londres, M. Makolo a déclaré qu’il appartenait au système judiciaire britannique de prendre une décision.

« Mais nous nous opposons à la décision selon laquelle le Rwanda n’est pas un pays tiers sûr pour les demandeurs d’asile et les réfugiés en termes de refoulement », a écrit M. Makolo sur X.

Cette décision met fin à une saga qui a débuté en avril de l’année dernière, lorsque la Grande-Bretagne a signé un accord avec le Rwanda pour envoyer les migrants sans papiers dans des centres provisoires situés dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Eric K.

Previous articleSnoop Dogg a décidé d’arrêter le tabac
Next articlePrix Pulse Africa 2023 / La start-up Data 354 séduit le jury

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here