Home Politique Libéria: Le nouveau président Boakai fait connaître son plan de sauvetage

Libéria: Le nouveau président Boakai fait connaître son plan de sauvetage

162
0

Le nouveau Président de la République du Libéria, Joseph Boakai va placer son mandat sur le plan de sauvetage national et la restauration de la confiance envers les institutions pour combattre la corruption.

Le nouveau Chef de l’Etat du Libéria, Joseph Boaki a annoncé promis «la concrétisation du plan de sauvetage national afin d’améliorer les infrastructures du pays, d’investir dans l’agriculture, d’attirer les investisseurs, d’ouvrir le Liberia au tourisme et redorer le blason du pays ».

En outre, le président Georges Weah a reconnu sa défaite à la présidentielle avant la proclamation officielle des résultats et félicité Joseph Boakai. Il a également appelé ses partisans à accepter le résultat du scrutin. Une décision saluée particulièrement par la société civile locale.

« Les résultats annoncés ce soir indiquent que Joseph Boakai a une avance que nous ne pouvons rattraper. J’ai parlé au président élu Joseph Boakai pour le féliciter pour sa victoire », a dit George Weah.

Le nouveau chef d’Etat du Libéria, 78 ans, est originaire d’un village reculé de la province de Lofa, frontalière de la Guinée et de la Sierra Leone, et souvent présentée comme le « grenier à blé du pays ». Boakai a été ministre de l’Agriculture de 1983 à 1985 sous Samuel Doe.

Marié et père de quatre enfants, ce ténor de la politique libérienne, vice-président d’Ellen Johnson Sirleaf de 2006 à 2018, serviteur de l’État pendant quatre décennies, accède enfin à la fonction suprême.

Comme George Weah, Joseph Boakai est issu de la population « autochtone », et non de l’élite « américano-libérienne » descendante d’esclaves affranchis qui a longtemps dominé le pays. Il se décrit comme un homme ordinaire qui s’est extrait d’une condition modeste par le mérite et le travail.

Mais Joseph Boakai s’est aussi allié avec des barons locaux, comme l’ancien chef de guerre Prince Johnson, accusé d’avoir commis des massacres sur ses compatriotes durant la guerre civile de 1989 à 1997.

Les résultats publiés vendredi par la commission électorale, après des votes dépouillés dans plus de 99 % des bureaux, donnaient 50,89 % à Joseph Boakai, 78 ans, et 49,11 % à George Weah

Eric  K.

Previous articleBurkina-Faso: Un citoyen offre 10 tonnes de vivres aux personnes déplacées Internes
Next articleGabon : Le président Oligui Nguema reçoit un don de plus de 700 cartons de médicaments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here