Home Economie Envol des compagnies aériennes africaines à Dubai Air Show

Envol des compagnies aériennes africaines à Dubai Air Show

124
0

Exception faite de la méga commande d’Emirates (90 long-courriers Boeing 777X, 5 B787 Dreamliner et 15 Airbus A350-900), l’essentiel de l’activité économique lors du salon aéronautique de Dubai a été le fait de compagnies africaines. Selon une étude réalisée avant l’événement par Boeing, 65 % des commandes répondraient à la croissance du trafic et 15 % au renouvellement des flottes des compagnies aériennes en éliminant les appareils les plus consommateurs de carburant.

La croissance est à l’ordre du jour chez Ethiopian Airlines, dont le hub d’Addis-Abeba rivalise avec ceux d’Emirates à Dubai ou de Turkish Airlines à Istanbul. La compagnie éthiopienne propose en effet des liaisons depuis les grandes métropoles africaines vers l’Europe et l’Asie moyennant une courte correspondance à Addis-Abeba. Pour cela, elle doit disposer d’une flotte de moyen-courriers de 150 à 200 sièges et des long-courriers de plus de 300 sièges. Au Dubai AirShow, Ethiopian a signé pour 20 moyen-courriers Boeing 737 MAX. Ce contrat n’est pas anodin. Près de cinq ans après le crash d’un de ses 737-8 MAX et l’immobilisation de la flotte mondiale, Ethiopian Airlines a renouvelé sa confiance dans cet avion après avoir vérifié et confirmé que le défaut de conception a été entièrement corrigé par Boeing, a indiqué la compagnie en passant une commande de 20 Boeing 737-8 MAX ainsi que de 11 long-courriers Boeing 787-9 Dreamliner. Pour ne pas être en reste avec Airbus, la compagnie d’Addis-Abeba a passé commande de 11 long-courriers A350-900. Au total, 42 appareils coûtant entre 100 et 250 millions de dollars pièce?

Les autres contrats africains sont plus modestes. Egyptair modernise sa flotte et se dote de 10 Airbus 350-900 et de 18 Boeing 737 MAX. Avec deux B787 Dreamliner de plus, Royal Air Maroc pourra multiplier les dessertes vers l’Amérique du Nord et se tourner aussi vers l’Asie. En avant salon, Air Algérie avait déjà commandé ferme cinq Airbus A330-900 et deux A350-1000, dont les livraisons sont annoncées entre le deuxième trimestre 2025 et la fin 2026. En attendant ces avions neufs et pour assurer la transition, la compagnie a lancé un appel d’offres pour la location d’une flotte pouvant atteindre 10 avions, d’une durée de cinq ans maximum.

Eric  K.

Previous articleVisa For Music: Un tremplin pour le patrimoine musical africain
Next articleKenya: Les autorités vont privatiser 35 entreprises d’État

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here