Home Potins « Si quelque chose m’arrive tenez Davido pour responsable », avertit la...

« Si quelque chose m’arrive tenez Davido pour responsable », avertit la chanteuse Tiwa Savage

95
0

Tiwa Savage, la célèbre chanteuse nigériane, a officiellement engagé les forces de l’ordre pour tenir son collègue artiste Davido responsable de tout préjudice potentiel qu’elle pourrait subir.

Dans une pétition complète déposée contre Davido, Tiwa a souligné les préoccupations concernant les menaces d’agression et de graves lésions corporelles découlant de son association avec Sophia Momodu, l’ex-partenaire de Davido et la mère de son premier enfant.

Selon Tiwa, après avoir publié une photo la mettant en vedette avec Sophia sur sa Story Instagram le 23 décembre, Davido l’a inondée, elle et son équipe, de messages exprimant son mécontentement. Les messages ont exprimé son insatisfaction envers Tiwa pour avoir entretenu une relation avec Sophia malgré l’histoire tumultueuse entre Davido et son ex-partenaire.

« En réponse à ma Story Instagram, M. David Adeleke a envoyé des messages à mon manager, qui fait également partie de son équipe de gestion, me réprimandant pour ce qu’il percevait comme une provocation. Les messages contenaient des mots irrespectueux, malveillants et insultants à mon égard », a déclaré la pétition de Tiwa.

Tiwa a également raconté sa communication avec Davido, en mettant l’accent sur son soutien passé à lui pendant des moments difficiles, notamment la perte de son fils.

Elle a exprimé son malaise face aux messages injustifiés de Davido et a souligné son droit de vivre sa vie sans crainte de harcèlement.

De plus, Tiwa a révélé que des amis communs l’avaient alertée de la colère et des menaces présumées de Davido, l’avertissant de « faire attention à Lagos car il allait me n!quer ».

Elle a considéré les commentaires de Davido comme frôlant le harcèlement, affirmant que ses actions violaient les normes éthiques et constituaient une menace directe pour ses droits à la vie, à la vie privée et à la dignité, tels que définis dans le chapitre 4 de la Constitution de la République fédérale du Nigeria de 1999 (telle que modifiée).

Tiwa a affirmé que le comportement de Davido contrevenait également à l’article 24 (2) (a) concernant l’interdiction et la prévention de la cybercriminalité.

Par conséquent, Tiwa a appelé la police à intervenir, les exhortant à mettre en garde Davido et à le tenir responsable de toutes les conséquences néfastes qu’elle pourrait subir. Davido n’a émis aucune déclaration publique concernant cette affaire pour le moment.

Eric K.

Previous articleCAN 2023 : Onana ne jouera pas le premier match du Cameroun
Next articleCAN 1976: La sélection du Maroc échappe de peu à un crash d’avion, puis ravit le titre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here