Home Santé TOGO: Un important lot d’équipements médicaux pour renforcer les capacités sanitaires

TOGO: Un important lot d’équipements médicaux pour renforcer les capacités sanitaires

270
0

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Moustafa Mijiyawaa réceptionné, 11 janvier 2024, à Bè Château, à Lomé, un important lot d’équipements de laboratoire humain.  Il permettra de renforcer les capacités du système de santé togolais, en vue d’une meilleure surveillance épidémiologique des maladies à potentiel épidémique, et d’une meilleure prise en charge des urgences.

Les équipements de laboratoire humain remis, le 11 janvier 2024, au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique par la Banque Mondiale (BM) sont composés d’équipements médicaux techniques, entre autres, 18 microscopes optiques binoculaire, 18 centrifuges de paillasse, 12 bains-marie, 3 chaines ELISA, 14 agitateurs, 16 balances de précision et 16 PH-mètre. Ce matériel comprend aussi des équipements de froid et de stérilisation, dont 18 réfrigérateurs de laboratoire, 18 congélateurs -20°C, 15 stérilisateurs à chaleur sèche, 18 étuves universelles et autant d’étuves à CO2. A cela s’ajoute du petit matériel, composé de 36 cellules de Malassez, de 18 compteurs différentiels de cellules, de 17 Bec bunsen + bouteilles de gaz butane, propane et accessoires, de 144 micropipettes de différentes catégories et de 18 distributeurs manuels de milieux de culture. Ces équipements sont destinés à une vingtaine d’hôpitaux et de districts ciblés à travers tout le pays.

Selon le représentant – résident de la Banque Mondiale (BM) au Togo, M. Fily Sissoko, ces équipements médicaux vont permettre de renforcer le système national de santé publique. Ils visent également à prévenir, détecter et répondre à la menace qu’a posée la COVID-19, ces dernières années. « La COVID-19 nous a appris qu’aucun pays au monde n’est réellement préparé à faire face à une pandémie d’une telle virulence et ampleur. L’enseignement principal que nous avons tiré est l’importance cruciale du renforcement des systèmes nationaux de surveillance des maladies, pour détecter ces genres d’épidémies très tôt et pouvoir agir très rapidement, afin de minimiser les pertes en vie humaine et les coûts économiques », a relevé, M. Sissoko.

Pour lui, le contexte post-COVID-19 impose de faire mieux et plus. Dans ce sens, il a signifié que cet appui est une volonté manifeste de son institution, visant à soutenir la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale Togo 2025, qui souligne l’importance du renforcement de la réponse nationale aux épidémies, notamment par l’élaboration et l’exécution d’un plan de réponse aux urgences sanitaires.

Eric K.

Previous articleUSA: Condamné par erreur pour un viol, il passe 44 ans en prison
Next articleAu Burkina, le Chef de l’Etat remet un important lot de matériel militaire au ministère de la Défense

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here