Home Humanitaire Ethiopie: Plusieurs personnes ont crevé de faim au Tigré et en Amhara

Ethiopie: Plusieurs personnes ont crevé de faim au Tigré et en Amhara

60
0

Près de 400 personnes sont mortes de faim dans les régions éthiopiennes du Tigré et de l’Amhara au cours des derniers mois, a déclaré mardi le médiateur national, un rare aveu de décès liés à la faim de la part d’un organisme fédéral.

Des responsables locaux ont déjà signalé des décès dus à la famine dans leurs districts, mais le gouvernement fédéral de l’Éthiopie a insisté sur le fait que ces rapports étaient « complètement erronés ».

Le bureau du médiateur éthiopien a envoyé des experts dans les régions, qui sont en proie à la sécheresse et encore sous le coup d’une guerre civile dévastatrice qui a officiellement pris fin il y a 14 mois. Ils ont conclu que 351 personnes sont mortes de faim dans le Tigré au cours des six derniers mois, et 44 autres dans l’Amhara.

Seule une petite fraction des personnes nécessiteuses du Tigré reçoit une aide alimentaire, selon une note d’information consultée par l’Associated Press, plus d’un mois après que les agences d’aide aient repris les livraisons de céréales à la suite d’une longue interruption due à des vols.

Seulement 14% des 3,2 millions de personnes ciblées par les agences humanitaires dans le Tigré ce mois-ci avaient reçu une aide alimentaire au 21 janvier, selon le mémo du Tigray Food Cluster, un groupe d’agences d’aide coprésidé par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies et des fonctionnaires éthiopiens.

Le mémo exhorte les groupes humanitaires à « intensifier immédiatement » leurs opérations, avertissant que « l’absence d’action rapide entraînera une grave insécurité alimentaire et la malnutrition pendant la période de soudure, avec une perte possible des enfants et des femmes les plus vulnérables de la région ».

Les Nations unies et les États-Unis ont interrompu l’aide alimentaire au Tigré à la mi-mars de l’année dernière, après avoir découvert un projet « à grande échelle » de vol de céréales humanitaires. La suspension a été étendue au reste de l’Éthiopie en juin. Les autorités américaines estiment que ce vol pourrait être le plus grand détournement de céréales jamais réalisé. Les donateurs ont accusé les fonctionnaires du gouvernement éthiopien et l’armée d’être à l’origine de la fraude.

Environ 20,1 millions de personnes en Éthiopie ont besoin de nourriture humanitaire en raison de la sécheresse, des conflits et de l’effondrement de l’économie. L’interruption de l’aide a encore aggravé la faim.

Eric K.

Previous articleLiberia: Selon Boakai, les caisses de l’Etat contiennent « moins d’argent » que prévu
Next articleSanté: Les autorités de Niamey réceptionnent des ambulances en excellents états

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here