Home Economie Bénin: Les autorités annoncent la dissolution de l’ABERME fondée le 30 avril...

Bénin: Les autorités annoncent la dissolution de l’ABERME fondée le 30 avril 2009

160
0

Les autorités entendent dissoudre de l’Agence Béninoise d’Electrification Rurale et de Maîtrise d’Energie (ABERME). Désormais, les activités et les actifs de cette agence seront transférés à d’autres entités. 

La décision du gouvernement béninois de dissoudre l’ABERME vise à rationaliser les efforts dans le secteur de l’énergie et à renforcer la coordination entre les différentes institutions concernées.

Selon le décret de dissolution, publié par le gouvernement, les activités et les actifs de l’ABERME sont désormais transférés à la Société béninoise d’énergie électrique, l’Agence de Contrôle des installations électriques intérieures et la Direction de la planification énergétique, de l’électrification rurale et de la réglementation.

Ellen Tognisso Adjahi, expert-comptable, est nommée pour superviser le processus de liquidation de l’Agence, en tant que liquidatrice. Cette dernière a été chargée de mener à bien la liquidation dans un délai de 6 mois.

« Conformément au décret, elle doit présenter une feuille de route détaillant la méthodologie de travail et les modalités d’intervention, soumise à la validation d’un comité interministériel de surveillance de la liquidation », indique le gouvernement.

En outre, Ellen Tognisso Adjahi devra fournir des rapports d’étape périodiques sur l’avancement des opérations de liquidation, conformément à la périodicité définie dans la feuille de route.

À la fin de sa mission, elle devra également présenter un rapport de clôture au comité interministériel de supervision de la liquidation.

Le gouvernement a également constitué un comité interministériel de surveillance de la liquidation, composé d’un représentant du ministère des Finances, d’un représentant du ministère de l’Énergie et d’un représentant du Bureau d’analyse et d’investigation.

Eric K.

Previous articleCentrafrique: Un accord de paix mort-né à Khartoum ?
Next articleBurkina-Faso: Le RTS, S/S01, vaccin antipaludique, désormais intégré à la vaccination de routine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here