Home Economie Burkina-Faso /Filière coton: Les producteurs sollicitent l’aide du Chef de l’Etat

Burkina-Faso /Filière coton: Les producteurs sollicitent l’aide du Chef de l’Etat

87
0

Au Burkina, une délégation de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) a été reçue par le Président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré. Les producteurs de coton sont allés faire au Chef de l’Etat, le bilan de la campagne cotonnière écoulée. 

Selon, le président de l’UNPCB, Nikiebo N’Kambi « l’objectif de 600 000 tonnes n’est pas atteint ». « On a eu 405 000 tonnes » a-t-il ajouté. La délégation a donc rapporté au Président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, les difficultés qui ont impactées les rendements notamment l’insécurité.

« Des producteurs ont abandonné les champs, d’autres ont été chassés ; du coton a été brûlé », a précisé Nikiebo N’Kambi.

Malgré la résilience des producteurs, l’autre difficulté relevée par le président de l’UNPCB concerne le prix des intrants qu’il trouve cher. A cet effet, la délégation a plaidé auprès du Chef de l’Etat pour que « cette année les producteurs obtiennent les intrants à un prix vraiment raisonnable qui leur permettront de travailler » afin de relancer la production de coton.

L’année dernière, les producteurs avaient promis au Président de la Transition de mobiliser 700 000 ha pour espérer récolter plus 600 000 tonnes de coton et hisser notre pays au premier rang en Afrique. Face à la situation sécuritaire, les rendements ont malheureusement été en deçà des attentes.

Mais « Son Excellence (…) a promis qu’il sera vraiment regardant sur la question et que dans les jours à venir quelque chose sera fait pour les producteurs de coton », a conclu le président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina.

Eric K.

Previous articleBurkina-Faso / Visite de Roberto Carlos: «On a beaucoup de projets pour le football burkinabè»
Next articleL’arbitre burkinabè Seydou Tiama revient de la CAN avec une médaille d’or

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here