Home Politique Burkina-Faso: Une nouvelle loi migratoire et de séjour des étrangers, adoptée

Burkina-Faso: Une nouvelle loi migratoire et de séjour des étrangers, adoptée

138
0

Au Burkina, l’Assemblée Législative de la transition (ALT) a adopté un nouveau projet de loi pourtant conditions d’entrée et de séjour des Etrangers, de sortie des nationaux et des étrangers du territoire national. C’était lors d’une séance plénière qui s’est déroulé jeudi 22 février.

Désormais au pays des hommes intègres, une Loi va régir les conditions d’entrée et de séjour des étrangers sur le territoire. Cette nouvelle disposition va également réguler les sorties de nationaux et des étrangers sur le territoire.

Pour le ministre délégué chargé de la sécurité, la loi vient renforcer le dispositif juridique et institutionnel de gestion du flux migratoire au Burkina Faso ainsi que le dispositif de contrôle des frontières.

D’une part, cette loi va permettre de lutter avec efficacité contre le terrorisme et les autres formes de criminalités organisées. D’autre part, elle va servir de base juridique aux plateformes électroniques de délivrance des documents de voyage. A terme, l’entrée et le séjour des étrangers seront également mieux encadrées.

« Il était également temps pour nous de prendre certaines normes de standard internationales et communautaires pour pouvoir actualiser et adapter notre dispositif juridique en matière d’encadrement des entrées et des sorties sur le territoire national », a fait savoir Mahamadou Sana.

De plus, pour le ministre délégué chargé de la sécurité que la loi requière leur volonté de donner plus d’outils juridiques pour mieux lutter efficacement contre le terrorisme.

Pour l’entrée des nationaux sur le territoire burkinabè, il leur est juste demandé de justifier leur nationalité burkinabè. A cet effet, il leur faudra un document de voyage, le Visa de destination, des ordres de mission, les autorisations de congé ainsi que des autorisations de cessation de service pour les agents de la fonction publique.

Pour les étrangers voulant accéder au territoire burkinabè, le ministre a fait savoir qu’il leur faut le eVisa et un titre de séjour.

Eric K.

Previous articleUne pluie d’asticots s’abat sur une passagère dans un avion en plein vol
Next articleAES: Les pays membres annoncent la construction d’une centrale nucléaire d’ici 2034

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here