Home Politique Burkina Faso: L’armée durcit la traque des responsables des attaques du 25...

Burkina Faso: L’armée durcit la traque des responsables des attaques du 25 février

1088
0

Au Burkina, l’armée a poursuivi jeudi 29 février 2024 les offensives contre un groupe terroriste ayant perpétré l’attaque de Natiaboani. Lors des opérations, des frappes ont été menées avec succès. 

Les forces combattantes ont déployé toutes leurs forces dans la traque du groupe terroriste responsable de l’attaque de Natiaboani. Le groupe terroriste rescapé de l’attaque du 25 février dernier, ne se doutait pas de la détermination des forces combattantes.

Par conséquent, la petite colonne de malfaiteurs s’est tranquillement dirigé vers la localité jeudi pour rejoindre d’autres gites terroristes.

Pendant qu’ils attendaient un autre groupe plus important, qui les aura rejoint par la suite, un missile fend le ciel et s’abat sur eux avec une violence inouïe.

Dans un effort désespéré de prendre la fuite, les quelques rescapés ont fini par s’écrouler  au loin, leurs engins littéralement détruits par la puissance de feu.

2024, une année d’espoir

Le ministre en charge de la Sécurité, Emile Zerbo, a indiqué jeudi à Ouagadougou, à la revue annuelle 2024, du cadre sectoriel de Dialogue « Défense – Sécurité (CSD-DS) » que 2024 s’annonce, comme l’année d’espoir de la reconquête totale du territoire burkinabè.

« Gagner le pari de la paix et de la sécurité est plus que jamais une priorité pour le gouvernement…», a indiqué le ministre en charge de l’administration territoriale, et de la décentralisation et de la sécurité, Emile Zerbo.

Selon M. Zerbo, les efforts vont se poursuivre pour permettre aux Forces de défense et de sécurité, aux volontaires pour la défense de la patrie (VDP) de bénéficier des conditions nécessaires pour mieux faire face aux défis sécuritaires.

Pour le ministre, la présente revue se tient à un moment où d’importantes offensives engagées sur le terrain par « nos Forces de défense et de sécurité et par les VDP », dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, ont déjà permis de libérer certaines localités du pays, favoriser la réinstallation des personnes déplacées internes et la réouverture de certains services publics.

De l’avis de M. Zerbo, d’importants acquis ont été enregistrés à travers notamment le renforcement des capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité, l’acquisition de matériels opérationnels et stratégiques, le renforcement des effectifs et la formation continue des personnels de sécurité, la réponse à la crise humanitaire et la promotion des initiatives de cohésion sociale et du vivre-ensemble.

Eric K.

Previous articleTchad: Le Général Deby Itno arrêté par l’armée
Next articleAir Burkina dément la rumeur de « fuite de l’équipage avec l’Embraer 190 »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here