Home Politique Burkina-Faso: Les autorités alertent sur la probabilité d’une déstabilisation en cours

Burkina-Faso: Les autorités alertent sur la probabilité d’une déstabilisation en cours

136
0

Au Burkina, alors que la lutte contre le terrorisme connait depuis des mois, un succès remarquable, l’ennemi, dans un dernier effort de désespoir, a commencé par commettre des actes de lâcheté. Par ailleurs, les autorités de la transition qui pressentent une nouvelle manœuvre de déstabilisation, invitent la population à ne pas céder à la manipulation et à rester soudée derrière le Capitaine Ibrahim Traoré.

Avec le capitaine Ibrahim Traoré comme Président de la transition au Burkina-Faso, l’armée s’est doté des meilleurs équipements à la pointe de la technologie et d’un effectif renforcé par les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) sans oublier la remarquable contribution des veilles citoyennes.

Cette nouvelle politique sécuritaire instaurée par le Chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré au pays des Hommes Intègres, est un piège mortel pour les terroristes et les valets locaux. Résultats, l’ennemi n’en a toujours pas finit avec l’hécatombe dans son camp eu égard surtout à la puissance de feu des forces combattantes.

Mais il ne faudra pas pour autant, dormir sur ses lauriers, chaque burkinabè doit veiller au grain pour dénoncer tout comportement agressif ou personne suspecte.

Dans l’appel à la vigilance, les autorités alertent sur la probabilité d’une nouvelle manœuvre d’une déstabilisation en cours de préparation.

L’ennemi étant toujours dans son élan de destruction et de déstabilisation pour favoriser l’impérialisme et le néo-colonialisme au dépens de notre liberté, il appartient à chaque citoyen d’ouvrir l’œil et de ne pas céder à la manipulation.

De leur côté, les autorités de la transition ne ménagent aucun effort avec la collaboration des services de renseignement pour repousser toute forme de déstabilisation et traduire les auteurs devant la Justice.

L’alerte des autorités s’inscrit également dans la dynamique d’une lutte collective contre l’occupant qui depuis quelques mois, perd du terrain et d’hommes mais s’acharne toujours à faire du tort à la République.

Par conséquent, le peuple est invité à poursuivre son patriotisme singulier et son soutien indéfectible à la politique de lutte contre le terrorisme, en particulier les efforts de paix.

Dans son message à la nation, depuis le front, lors des 63 ans d’indépendance du pays, le 10 décembre 2023, le Chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré avait mis en garde les « valets locaux de l’impérialisme » qui complotent contre le pays.

 « J’irai mettre en garde les valets locaux de l’impérialisme qui sont à l’arrière, ici avec nous à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, de changer de fusil d’épaule parce qu’il est temps qu’on arrête et qu’on puisse voir dans la même direction et agir pour que le Burkina Faso puisse recouvrer la paix.» a- t-il martelé.

En tout cas, les autorités affichent une tolérance zéro vis à vis des valets locaux et de leurs commanditaires et restent sur le pieds de guerre contre toute forme de déstabilisation contre le processus de la transition.

Eric K.

Previous articleTOGO: L’ancien Premier ministre Agbeyome Kodjo décède des suites d’un malaise
Next articleUSA / « Super Tuesday »: Trump et Biden progressent vers un nouveau duel

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here