Home Politique Mali : 63ème Anniversaire d’Indépendance : « La survie même de notre...

Mali : 63ème Anniversaire d’Indépendance : « La survie même de notre État dépendait de la question sécuritaire » dixit Assimi Goïta

152
0

Lors du traditionnel discours à la Nation la veille de la célébration de l’indépendance du Mali, le Président Assimi Goïta à l’occasion du 63ème anniversaire, a fait cas de la nouvelle dynamique consécutive au retrait de la MINUSMA et les opérations militaires en cours.

« Le Mali recouvrera sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire » a lancé Assimi Goïta, Président du Mali qui évoque à cet effet qu’en application de la résolution 2690, le Gouvernement de la République du Mali veillera au redéploiement effectif des Forces de défense et de sécurité ainsi qu’au retour des services sociaux de base sur l’ensemble du territoire national.

Aussi le président Assimi Goïta a rendu hommage dans son discours au « Président Modibo Keita, à ses compagnons, à tous les martyrs qui ont, par leur lutte mémorable, conduit le Mali à sa libération et tracé la voie de la souveraineté ».

« Notre pays a engagé de grands chantiers de reformes », répondant ainsi aux préoccupations soulevées par le peuple dans les domaines de la sécurité, de la gouvernance de l’État, de la justice et du développement socioéconomique.

« Ayant pris conscience que la survie même de notre État dépendait de la question sécuritaire, les autorités de la Transition ont opéré des choix stratégiques majeurs qui ont permis l’amélioration de nos capacités opérationnelles et la montée en puissance de l’armée » a-t-il poursuivi dans son discours.

Le Président de la transition sur le volet sécuritaire, a affirmé que l’outil Défensif a connu une mutation en profondeur, d’où un changement radical de mode opératoire dans la lutte contre les groupes armés terroristes.

Il déplore en revanche, « la dernière attaque lâche et barbare contre le bateau Tombouctou dans la localité de Bamba. »

« Aux familles endeuillées, je présente les condoléances de la Nation et souhaite prompt rétablissement aux blessés » a-t-il encore souligné avant de promettre que « les attaques ainsi dirigées contre les populations civiles de même que celles contre les FAMas ne resteront pas impunies ».

Selon Assimi Goïta, une enquête est déjà ouverte par la justice malienne sur ces attaques.

A cet effet, selon le président Goïta, la nouvelle politique de défense intègre les citoyens dans un système plus adapté aux conditions d’un pays faisant face à des menaces sécuritaires multiformes.

Allant dans cette dynamique, le président Goïta a affirmé à cet effet que le Gouvernement a restauré et amélioré le service national des jeunes.

En fait, la nouvelle Constitution prévoit la mobilisation aux côtés des forces armées et de sécurité de tous les citoyens âgés de 18 ans au moins pour la défense de la patrie.

Avec la nouvelle dynamique, consécutive au retrait de la MINUSMA et les opérations militaires en cours, le Mali recouvrera sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire. Raison pour laquelle il est d’autant plus urgent que « la deuxième phase du retrait de la MINUSMA devra faire l’objet d’un suivi rigoureux dans les localités de Douentza. Ansongo, Aguelhoc, Kidal, Tessalit au plus tard le 31 décembre 2023 » relève-t-il.

Pour Assimi Goïta, face aux multiples défis auxquels le pays est confronté, notre diplomatie a su se réinventer pour jouer tout son rôle dans l’atteinte de nos objectifs majeurs de refondation, notamment la reconquête de notre souveraineté.

Sur le volet économique, le président de la transition a précisé que les résultats obtenus, en termes de crédit de notre pays, mais aussi de mobilisation de ressources et de partenariats en soutien à nos efforts de développement, confortent nos choix.

Concernant le secteur éducatif, le dirigeant du pays a loué « l’abnégation » des enseignants dans leur travail pour donner une bonne instruction aux enfants du Mali.

Evoquant la perspective de relever la bonne organisation des examens, le président de la transition, a affirmé que « cette année, les capacités d’accueil au niveau du secondaire seront renforcées avec la construction de lycées dans certaines régions.

« Conscient des difficultés qui assaillent le système éducatif et de la nécessité de réunir les acteurs comme le recommandaient les Assises nationales de la Refondation, le Gouvernement prépare activement les états généraux de l’éducation. Cette rencontre s’attachera à proposer des solutions consensuelles aux problèmes diagnostiqués en vue de sortir notre système éducatif des contraintes structurelles », a-t-il ajouté.

Pour conclure, le Président Assimi Goïta a également évoqué la participation des jeunes au développement économique et à la stabilité sociale par l’emploi, la santé avec plusieurs centres hospitaliers qui seront dotés d’ambulances en vue d’une prise en charge rapide des malades, le sport avec ses nombreux chantiers de construction, l’adoption d’un nouveau code minier qui va intégrer le secteur de l’économie nationale, la justice et la sécurité alimentaire.

Le chantier ainsi définis par le président de la transition, Assimi Goïta est vaste et s’annonce laborieux mais « le Mali recouvrera sa souveraineté ».

Eric

Previous articleNiger : Mohamed BAZOUM vise encore son « trône »
Next articleNiger : Le CNSP fustige « les agissements perfides » d’Antonio Guterres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here