Home Politique ONU/RDC: Tshisekedi à la tribune sur l’agression rwandaise

ONU/RDC: Tshisekedi à la tribune sur l’agression rwandaise

187
0

Le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi s’est exprimé à la tribune des Nations-Unies dans le cadre du 78ème Session de l’Assemblée Générale des Nations –Unies à New York. Le Chef de l’Etat congolais a tenu un discours de « fermeté » sur l’agression rwandaise.

Le message tenu le 20 septembre dernier par Félix Tshisekedi lors de cette Session de l’Assemblée Générale des Nations – Unies sur l’agression de la RDC par le Rwanda à travers le M-23, a ravi l’opinion publique congolaise.

Parmi elle, le Secrétaire Permanent de la Plateforme Agir pour les Elections Transparentes et apaisées (AETA) qui a salué le message du président Félix-Antoine Tshisekedi.

Gérôme Bonso a en plus de noter « la fermeté », relève aussi la manière dont le président Tshisekedi a dénoncé l’agresseur devant la communauté internationale.

« Nous avons apprécié à juste titre le message que le Président de la République a envoyé à la communauté internationale parce que nous savons que la guerre qui nous est imposée par le Rwanda sous couvert de ses supplétifs M23, c’est une guerre commandée par la communauté internationale. » a-t-il déclaré.

Selon lui, ce message devait être adressé à cette même communauté internationale.

« Avant on parlait sous l’anonymat mais le président de la République (…) a bien montré qu’il y a plusieurs façons de trouver une solution à ce conflit armé » précise-t-il encore.

Un tel message devrait faire comprendre au pouvoir de kigali qu’il est temps d’arrêter son appui au M23.

Se montrant toujours optimiste sur la portée de ce message, le Secrétaire Permanant de l’AETA poursuit que « … l’heure a sonné pour qu’on puisse quand-même demander à Kagamé d’arrêter son appui au M23 et que nous puissions récupérer nos territoires qui sont administrés par le Rwanda via le M23 ».

Depuis la tribune des Nations-Unies, le président Tshisekedi en plus de dénoncer le soutien de Kigali au mouvement terroriste M23, a surtout affirmé qu’au-delà de la voie diplomatique, une solution militaire n’est pas exclue pour en finir avec les hostilités.

Eric

Previous articleMali : Les autorités reportent la tenue de la Présidentielle de 2024
Next articleBurkina-Faso : Fin de règne des conspirateurs

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here