Home Politique Burkina-Faso: Le Lieutenant-Colonel Natama Kouagri prend le Commandement de la Gendarmerie nationale

Burkina-Faso: Le Lieutenant-Colonel Natama Kouagri prend le Commandement de la Gendarmerie nationale

251
0

Une cérémonie de passation de commandement de la gendarmerie nationale s’est déroulé entre le Lieutenant-colonel Evrard Somda et le nouveau Commandant de la gendarmerie, le lieutenant-colonel Kouagri Natama mardi 10 octobre 2023 dans les locaux de la Gendarmerie nationale à Ouagadougou.

Dans le cadre de la passation, le Lieutenant-colonel kouagri Natama dit placer son mandat sous le signe de la continuité et du renforcement.

Le lieutenant-colonel Kouagri Natama, nouveau patron de la gendarmerie a surtout lors de son message, mis un accent sur cette « continuité ».

Selon lui, «…il y a déjà des chantiers qui ont été abordés et qu’il faille terminer pour être efficace ».

Mais «…le plus urgent et la priorité nationale, c’est la reconquête du territoire que vous savez tous ».

A cet effet, la gendarmerie sous son commandement renforcera ses opérations de sécurisation auprès des autres forces de défense, mais également en interne, elle poursuivra des réformes pour plus d’efficacités.

De plus « Nous allons également travailler à soutenir nos camarades d’armes blessés, leurs familles qui sont affectées », a-t-il également précisé.

Evoquant la nécessité de travailler sur la cohésion entre les forces, le nouveau Commandant de la gendarmerie a relevé les «…crispations de certains personnels » sur les réseaux sociaux « au point de laisser planer l’idée d’une éventuelle dissolution de l’institution Gendarmerie ».

« Cela a contribué à semer la psychose dans les rangs des gendarmes et au sein de la population », a-t-il constaté, avant de rassurer les «…officiers sous-officiers, gendarmes auxiliaires qu’il n’en est absolument rien ».

Mettant également un accent sur le devoir de la gendarmerie nationale, le Lieutenant-colonel Natama a aussi rappelé les objectifs ayant motivé la création de la gendarmerie.

Il s’agit selon lui, de «…veiller à la sûreté publique, assurer le maintien de l’ordre public et veiller à l’exécution des lois et des règlements ».

En cas d’état de siège ou de guerre, elle participe également à la défense opérationnelle du territoire (DOT).

Le nouveau commandant de la gendarmerie a informé qu’au-delà des actions en cours, il sera nécessaire d’agir sur la sensibilisation, l’information des hommes, sur la nécessité de l’union fraternelle, la synergie d’actions entre les différentes unités, en collaboration avec leurs frères d’armes et autres entités.

« La gendarmerie incarne des valeurs telles que la loyauté et elle le restera vis-à-vis des autorités de la Transition », a encore martelé le lieutenant-colonel Kouagri Natama.

Pour le CEMGN, la collaboration entre les différentes entités de notre armée, les forces paramilitaires et la population, est un facteur non négligeable, pour la réussite de leur mission.

Nommé par décret présidentiel le 4 octobre 2023, le lieutenant colonel Kouagri Natama, a pris le commandement de la Gendarmerie nationale (CEMGN) dans « un contexte sécuritaire difficile » marqué par la récente tentative de déstabilisation du régime.

Eric

Previous articleBurkina-Faso/ Mort du commandant TOHOUGOBOU Ismaël: Un burkinabè explique les faits
Next articleTchad: Boom des opérateurs de jeux en ligne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here