Home Economie Côte d’Ivoire: Une concurrence déloyale au Tramadol

Côte d’Ivoire: Une concurrence déloyale au Tramadol

203
0

En Côte d’Ivoire, dans une note circulaire des autorités, il est décidé de «  la suspension des importations des boissons énergisantes alcoolisées jusqu’au 31 décembre 2023 « . La note évoque  » le cadre de la préservation de la santé publique face à l’augmentation alarmante de la consommation (…) de Tramadol combiné à des boissons énergisantes alcoolisées « , pour acter l’interdiction.

Les autorités ivoiriennes interdisent la consommation des boissons énergisantes jugées « nocives » pour la santé.

Mais cette interdiction est subjective, apparaissant tel un prétexte pour favoriser certaines firmes sur le marché au profit d’autres.

Depuis le début de l’acharnement contre les boissons énergisantes alcoolisées pour leur « nocivité », il n’a jamais été question de Tramadol.

Le qualificatif  » drogue  » était l’option de l’époque pour soigner la désinformation.

A la surprise générale, les autorités décident de mettre du Tramadol dans leur interdiction pour prolonger son effet jusqu’au 31 décembre.

Dans un cadre plus sincère, n’aurait-il pas suffit d’interdire tout simplement l’importation du Tramadol que celle des boissons énergisantes alcoolisées ?

D’ailleurs la note même a prouvé par contradiction que le Tramadol est le produit « nocif » qui fait tache dans ces boissons énergisantes.

De même, le Tramadol est déjà en l’état, une substance dangereuse, qu’il soit mélangé à de l’eau ou d’autres boissons.

C’est là où le circulaire est d’une sournoise absurdité et le Tramadol dans la note, devient un dopant à l’étourderie.

D’un autre côté, toutes les boissons énergisantes ne renferment pas de Tramadol mais un consommateur accroc qui recherche des effets insoupçonnés, fera son desiderata.

Aucune interdiction ne pourra stopper la pratique, car elle n’est pas l’apanage des boissons énergisantes alcoolisées seules.

Toutefois ce n’est pas tous les consommateurs de boissons énergisantes qui sont accrocs au Tramadol et inversement.

Mais certains cherchent juste à se frotter les mains dans le dos des autres avec un vicieux mécanisme de corruption.

C’est ni plus ni moins la promotion de la concurrence déloyale à grand échelle dans notre pays.

Le tramadol, pour ceux qui l’ignorent, est un principe actif contenu dans TRAMADOL EG,un antalgique (substance calmant la douleur) qui appartient à la classe des opioïdes (comme la morphine).

Il agit sur le système nerveux central et soulage la douleur en agissant sur des cellules nerveuses particulières de la moelle épinière et du cerveau.

 

Eric

 

CIRCULAIRE N°2271_0001

Previous articleTogo : Général Abalo Kadangha comparait devant le tribunal militaire
Next articleBurkina-Faso/ 34ème Tour du Faso: La LONAB offre 100 millions de FCFA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here