Home Economie TOGO: Investir dans l’innovation et la technologie pour accroître la production du...

TOGO: Investir dans l’innovation et la technologie pour accroître la production du riz dans la vallée de Zio

182
0

Le secteur agricole au Togo bénéficie d’énormes investissements de l’Etat et des partenaires, depuis des années, pour son développement, surtout en milieu rural. D’énormes projets numériques d’appui ont été également lancés, ces dernières années, par le gouvernement pour soutenir ce secteur qui doit encore consentir des efforts pour son plein décollage.

M. Lukang Ni, expert économique, qui a longtemps travaillé sur des projets agricoles et techniques culturales au Togo, particulièrement dans la vallée de Zio à Kovié, félicite le gouvernement pour ses efforts et donne des pistes pour promouvoir davantage la production rizicole dans cette vallée, afin de lutter contre la pauvreté, la faim et le chômage des jeunes.

Lukang Ni est un expert économique chinois. Depuis les années 80, après le départ des experts chinois de la vallée de Zio où ils étaient, dans le cadre du projet d’aménagement et d’irrigation par aspersion de plusieurs centaines d’hectares, M. Ni est revenu en 1985, s’installer à titre privé, sur les lieux pour continuer le travail avec les communautés, les producteurs locaux, notamment dans la culture du riz. Il a défriché 50 hectares, nivelé le terrain, construit des canaux d’irrigation, des magasins et des sites d’eau pour l’irrigation, sans oublier l’aviculture et la pisciculture installées derrière les bâtiments.

L’expert chinois a particulièrement enseigné aux paysans les techniques agricoles en matière de culture de riz, réparé les pistes rurales, les canaux d’irrigation et formé les jeunes agronomes, tout en finançant quelques micro-projets des paysans. Son objectif en revenant aider les populations riveraines était de permettre aux paysans et producteurs locaux de profiter des 360 hectares d’aménagement, le système d’irrigation moderne, le barrage et d’autres infrastructures réalisées par la Chine, avant de se retirer du pays. « Le projet d’aménagement et d’irrigation par aspersion de plusieurs centaines d’hectares dans la vallée de Zio à Kovié / MissionTové était l’un des projets réussis, bien démarrés en Afrique de l’Ouest, surtout au Togo, pendant cette période. », a relevé l’expert chinois

Eric K.

Previous articleDéveloppement des TIC : Le Cameroun en perte de vitesse
Next articleGuinée: 4 787 policiers et 630 agents de protection civile pour sécuriser les fêtes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here