Home Politique TOGO/Région centrale: UNIR aux allures de meeting avant les échéances électorales

TOGO/Région centrale: UNIR aux allures de meeting avant les échéances électorales

51
0

Au Togo, le parti présidentiel UNIR (Union pour la République) a tenu le 20 janvier dernier, une rencontre d’informations, de sensibilisation et d’échanges à Sokodé. C’est le vice-président du parti en charge de la région centrale, Affoh Atcha-Dedji qui a présidé la séance qui a mobilisé plusieurs militants et sympathisants de la Région autour de la question sur les prochaines échéances électorales.

Le Parti au pouvoir a mobilisé ses membres et sympathisants le 20 janvier en vue des préparatifs aux prochaines échéances électorales.

La rencontre s’est déroulé autour du thème « Ensemble, affirmons notre attachement à la politique de médiation, de dialogue, de sécurité et de la paix du Président Faure ».

C’est aussi l’occasion pour l’ensemble des militants UNIR de cette région de réaffirmer leur engagement envers les idéaux du parti et de renouveler leur loyauté et leur fidélité au président du parti, Son Excellence, Faure Gnassingbé.

La session a été marquée par trois principales communications portant sur la discipline du parti, le double scrutin (législatif et régional) et la question de la sécurité au Togo.

Pour Affoh Atcha-Dédji, il est important de cultiver la discipline au sein du parti en vue des prochaines élections. Le vice-président de UNIR a insisté sur la nécessité de défendre les acquis de la politique de développement, de paix et de sécurité promus par Faure Gnassingbé.

Atissim Assih, le secrétaire exécutif adjoint du parti a expliqué dans ce sens qu’un bon militant est celui qui adhère à la vision et aux idéaux du parti, et reste disponible et engagé à défendre les intérêts du parti à tous les niveaux.

Sur la sécurité

La question de la sécurité était également au centre des attentions. Le Colonel Messan Akobi, le président du Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent (CIPLEV) a expliqué que la situation sécuritaire dans la sous-région marquée des attaques perpétrées par des groupes terroristes. Pour lui, la sécurité n’est plus l’apanage des forces de défense et de sécurité mais une affaire de tous.

« Sans la paix, aucune œuvre humaine ne sera possible », a-t-il déclaré avant d’exhorter les uns et les autres à collaborer avec les forces de défense et de sécurité togolaises pour la préservation de la paix dans les différentes localités du pays.

Eric K.

Previous articleTOGO: PIA élabore avec succès son Plan de restauration des Moyens de Subsistance
Next articleCAN 2023: Grosse humiliation pour les Eléphants, malmenés 4 buts à 0 par le Nzalang

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here