Home Politique Burkina-Faso: Guerre anti-terrorisme/ les autorités très attentives aux besoins des VDP

Burkina-Faso: Guerre anti-terrorisme/ les autorités très attentives aux besoins des VDP

84
0
VDP 4

Les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) constituent un maillon essentiel dans la lutte pour la reconquête de l’intégrité territoriale, du fait de leur rôle d’appui à l’armée et de leur dévouement aux côtés des militaires, afin de vaincre le terrorisme, et restaurer la paix et la sécurité.

Recrutés pour suppléer à l’armée dans la guerre enclenchée pour la défense de territoire national, les VDP, ce sont ces hommes et femmes, qui ont de bon gré laissé de côté leurs gagne-pain quotidien pour se consacrer à la libération de leur patrie, parfois au péril de leur vie. Leur motivation s’explique par le fait que  certains, ou la majorité parmi eux ont subi les affres ou font parti des personnes les plus affectées par l’insécurité. Leur détermination à combattre ce fléau, n’est nullement une occasion de se venger, mais plutôt d’apporter leur pierre à l’édifice d’un Etat libre et stable.

Reconnaissant de cet engagement inébranlable et de leur apport significatif dans la lutte commune dont les résultats sont hautement parlants, le Président Ibrahim Traoré enchaîne des décisions dans le but d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. C’est dans ce sens, que le Chef de l’Etat, a revalorisé leurs rémunérations et primes d’invalidité et assistance financières à leurs familles en cas de décès.

Selon un arrêté ministériel entré en vigueur depuis janvier 2024, le revenu mensuel des VDP est passé de 60.000 FCFA à 80.000F CFA. L’assistance financière accordée aux ayants droits d’un VDP décédé, a quant à elle triplé, en passant d’un million à trois millions de FCFA. Initialement fixés à 100.000, les frais d’inhumation d’un supplétif sont désormais passés à 250.000 francs.

Un VDP déclaré invalide touchera trois millions de FCFA  versé en une fois, afin de lui permettre « d’entreprendre une activité au lieu de recevoir chaque mois une paie dont la durée est déterminée ». 

Certes ces mesures d’accompagnement applaudies par tous, ont permis de galvaniser davantage les troupes, particulièrement les bénéficiaires que sont les supplétifs civils. Mais le gouvernement semble ne pas dormir sur des lauriers.

La signature de deux nouvelles conventions témoignent la volonté des autorités de répondre encore plus aux besoins des VDP. Désormais, les supplétifs de l’armée bénéficient d’une prise en charge «médico-chirurgicale » grâce à la première convention qui couvre une période initiale de 12 mois, avec possibilité de renouvellement; et aussi d’une assurance, à la faveur d’une seconde convention, qui vient concrétiser les décisions d’ indemnisations de décès d’ indemnisations en cas d’incapacité permanente totale et d’assistance pour les frais d’inhumation.

La première convention est établie entre la Brigade des Volontaires pour la défense de la patrie (BVDP), représentée par le Lieutenant-Colonel Thomas Savadogo, et l’Hôpital militaire Capitaine Halassane Coulibaly, representé par le Médecin Colonel-Major Moustapha Seremé.

La seconde est signée avec Dr Mohamed Compaoré l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina (APSAB). Elle est financée à hauteur de deux cent six millions, six cent vingt cinq mille (206 625 000) FCFA par APSAB, à titre d’effort de paix et démontre une fois encore l’adhésion de tous les burkinabè à la stratégie implémentée par le Capitaine Ibrahim Traoré pour combattre efficacement le terrorisme.

Il est essentiel que l’ensemble du peuple burkinabè continue à rester soudés derrière les autorités de la transition, et les forces combattantes dont les VDP; et à répondre favorablement à toutes les initiatives mises en place pour sortir le Burkina Faso de l’ornière.

Nasser YAMBA

Previous articleTogo: Par souci de garantir la sécurité alimentaire, Faure Gnassingbé lance un projet révolutionnaire du secteur avicole
Next articleBurkina-Faso: Reconquête du territoire national/ les populations de la Komondjari reconnaissantes envers les éléments du 20e BIR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here