Home Uncategorized RDC: Retrait progressif de la MONUSCO; les casques bleus quittent le Sud-Kivu

RDC: Retrait progressif de la MONUSCO; les casques bleus quittent le Sud-Kivu

211
0
MONUSCO

Conformément au plan de retrait demandé par Kinshasa, la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a définitivement depuis ce mardi 30 avril, cessé ses opérations dans la province du Sud-Kivu (est de la RDC), selon un communiqué disponible sur le site officiel de la la mission onusienne.

« A la demande du Gouvernement congolais, le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a décidé du retrait de la force de la MONUSCO du Sud-Kivu avant la fin du mois d’avril 2024 dans sa résolution 2717 (décembre 2023). Ce qui limite la mise en œuvre du mandat de la Mission aux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri à partir du 1 er mai 2024″, a publié la MONUSCO.

Dans sa note, la mission de maintien de la paix ajoute qu’elle « a commencé à réduire ses opérations au Sud-Kivu en janvier 2024 et, à partir du 1er mai 2024, le mandat de la Mission, y compris sa responsabilité de protéger les civils, prend fin dans cette province ».

« Seul le personnel en uniforme nécessaire pour assurer la sécurité du personnel, des installations, des convois et du matériel de l’ONU y sera maintenu jusqu’à la fin des activités de retrait », a t-elle précisé.

Il faut rappeler que malgré l’aggravation de la situation sécuritaire dans la région, le retrait de la Monusco a été décidé en décembre par le Conseil de sécurité, prévoyant un processus en trois phases dont la première concerne le Sud-Kivu. Le retrait de cette province était fixé au 30 avril, sans date limite pour la suite du processus. Avant le début du désengagement, la Monusco comptait environ 15 000 Casques bleus en RDC.

« La responsabilité de la sécurité et de la protection physique des civils incombe désormais aux Forces de défense et de sécurité de la RDC, qui continueront à assumer cette responsabilité en étroite coordination avec les communautés et les autorités locales. Selon le plan de désengagement, parallèlement au retrait des troupes de l’ONU, le gouvernement renforce sa présence dans les zones que la Mission quitte », a déclaré Bintou Keita,  la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies et Cheffe de la MONUSCO.

Previous articleAngleterre: Une attaque à l’épée fait un mort et des blessés à Hainault
Next articleLigue des Champions: Real Madrid et Bayern Munich se séparent sur un score de 2 partout; Vinicius mécontent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here